Interview de Bertrand Ulmann, patron de la salle Altissimo Perpignan

AltiShop Youtube Facebook
Actualité

Les travaux de la salle Altissimo Perpignan ont débuté fin février...et cela avance comme souhaité par le gérant.

A défaut de vous montrer des photos de la salle – secret oblige – nous vous proposons de faire connaissance avec le patron de la salle, Bertrand Ulmann, qui a accepté de répondre à nos questions.

Avant de se lancer dans ce projet de salle d'escalade à Perpignan, Bertrand Ulmann a longtemps travaillé dans le milieu de l'escalade (depuis toujours), et notamment pour le groupe Altissimo ou il a eu l'occasion de participer activement au développement du réseau. L'enseigne ne lui est donc pas inconnue.


Bertrand sur le chantier de sa salle Altissimo Perpignan


Bonjour Bertrand, pour commencer, peux-tu présenter ton passé de grimpeur et ton parcours « escalade », mais aussi professionnel ?

En fait, mon parcours personnel et professionnel n'a qu'un seul fil conducteur, l'escalade, et sous toutes « ses formes et facettes ». Aujourd'hui âgé de 52 ans, j'ai découvert l'escalade à 14 ans grâce a des copains de collège et qui demeurent mes amis aujourd'hui. 

Cérise  sur le gâteau, cette découverte de l'escalade s'est faite à Rodellar (Espagne) site à ce moment-là vierge et inconnu du monde des grimpeurs. 

Pendant des années nous avons eu, pour nous seuls, un terrain de jeu unique et vaste, nous avons ouverts les 1ères voies dites «modernes » à Rodellar, les 1ers 7B, 7C, 8A.


premières voies dans le 7 à Rodellar

Ensuite, cela s'enchaine, 1989 Brevet d'État escalade 1er degré, participation à quelques Open Nationaux et Internationaux, diplôme d'Ouvreur national de compétitions, pas mal d'ouvertures (différents Championnats de France, Coupe du monde, Championnats du monde, dont le Championnat du monde jeunes à Laval en 1995 avec la 1ère apparition de Chris Sharma (12 ou 14 ans). 

De 1996 à 1998 cadre technique FFME pour les Pays de La Loire, 1998 / 1999 entraineur au Pôle France espoirs d'Aix en Provence. Novembre 2000 co-organisateur de la Coupe de Nantes de Nantes. 

Ensuite a commencé ma carrière dans le « privé ». Ayant toujours été sponsorisé par la marque Edelrid, je suis rentré comme commercial dans la société « Edelrid France » et ce de 2000 à 2008, ensuite de 2008 à 2016 responsable du développement de l'enseigne Altissimo. Implantations des salles Altissimo Marseille, Altissimo Lille, Altissimo Nantes, Altissimo Metz.

Puis 2016/2017 directeur commercial de l'agence commerciale XXL, spécialisée dans la distribution de marques escalade et outdoor. Et donc aujourd'hui porteur et pdg du projet Altissimo à Perpignan.


Concentration et relâchement avant d'attaquer la section dure


Pourquoi avoir choisi de créer, monter et administrer une salle d'escalade à Perpignan ?

 Tout d'abord, habitant dans les Pyrénées Orientales depuis 4 ans, c'était un souhait de vouloir rester vivre ici, ensuite j'avais identifié le fait qu'il n'y avait plus de salle d'escalade à Perpignan et vue la dynamique actuelle liée au secteur de l'escalade, c'était un marché a développer. Pour finir, c'est un désir « d'indépendance » qui m'a poussé à créer ma propre société.


Altissimo Perpignan est une franchise, autrement dit, tu bénéficies de l'image et de la notoriété d'une enseigne nationale tout en étant patron, libre de tes décisions et assumant la totalité des responsabilités dévolues à ce rôle. Quels ont été les facteurs qui t'ont poussé à intégrer un réseau de salles et, pourquoi avoir choisi Altissimo ?

En fait, c'est très simple, de par mon parcours, je connais Altissimo depuis la création de la 1ère salle en 1995 à Toulouse. Ayant toujours cru en ce projet « novateur »  à l'époque, j'ai convaincu la marque « Edelrid» , mon partenaire matériel, de participer à ce projet ; 24 ans plus tard, Altissimo et Edelrid sont toujours partenaires. 

Ensuite, en 2008, le pdg d'Altissimo, Olivier Marinx m'a proposé un poste, que j’ai accepté. Je me suis occupé du développement pendant plus de 8 ans.

Du fait de cette histoire personnelle avec l'enseigne Altissimo et connaissant « le produit »  par cœur, je ne pouvais m'associer à personne d'autre.


Coupe de cheveux et pose de pieds irréprochables


Quels sont les facteurs qui t'ont aidé dans ta décision d'être franchisé, donc ton propre patron, plutôt que de chercher un poste de gérant salarié d'une salle d'escalade ?

Il y a 2 facteurs bien distincts, le fait de vouloir être patron et celui de signer un contrat de franchise. 

Pour le 1er, c'est un désir « d'indépendance » et de créer ma propre entreprise. 

Pour le 2nd, passer par une franchise permet de mettre «en route» un projet beaucoup plus rapidement, de s’appuyer sur des savoir-faire déjà existants et, ce qui n'est pas négligeable, de rassurer les banques. Quand vous présentez un dossier bancaire et que vous vous appuyez sur un partenaire national installé depuis + de 20 ans, c'est un argument fort.


Quelles sont les caractéristiques majeures de la salle Altissimo Perpignan ?

On va proposer 800 m2 de surface grimpable. Un espace « bloc » de 250 m2, un espace « voies » de 550 m2 avec 42 lignes de cordes, des enrouleurs automatiques, un espace entraînement avec un grand « pan Gullich », un espace Shop dédié à la vente de matériel d'escalade, une salle de réunion pour 20/25 personnes privatisable, un espace détente/yoga en mezzanine, et bien évidemment toutes les commodités indispensables à une salle de sport : accueil, bar, vestiaires, sanitaires etc...

Nous serons ouverts 7j/7, de 12h00 à 22h00 du lundi au vendredi, et de 10h00 à 19h00 les week-ends et jours fériés.


Sur le mur du fond, le secteur en tête 


Toutes les salles Altissimo possèdent un shop spécialisé. J'ai cru comprendre que tu souhaites aller plus loin et proposer un Proshop, tu veux bien nous éclairer à ce sujet ?

Ayant toujours «  baigné » dans le commerce de l'escalade, je ne pouvais concevoir une salle sans son propre Shop. Ce sont mes relations commerciales et privilégiées avec la marque française de chaussons d'escalade EB qui ont abouti à la conception d'un 1er « Proshop EB » au sein de la salle. 

Outre le fait que nous proposerons + de 15 modèles de chaussons d'escalade, tout une gamme de matériel dédiés à l'escalade sera proposée et mise en valeur dans un univers escalade.


Au cours de ton parcours, tu as ouvert pas mal de voies, notamment à Rodellar et en compétitions. En quoi ton expérience à ce sujet te sera utile ?

C'est la qualité d'ouverture des voies d'escalade qui contribue pour beaucoup au succès d'une salle. Outre la pluralité des prises, il faut qu'elles soient mises en valeur.

Il sera donc très important de s'entourer d'une bonne équipe d'ouvreurs et mon expérience devrait me permettre d'avoir un regard général sur l'ensemble des voies et blocs que l'on va proposer afin que cela corresponde au plus grand nombre.


Échanges et discussion entre Bertrand et Domy (chef de chantier Altissimo)


De nombreux grimpeurs perpignanais attendent l'ouverture de ta salle, comment gères-tu cette attente ? Vas-tu mettre en place des modalités d'accès spécifiques pour les plus impatients (pré-ventes, …) ?

J'espère que les grimpeurs perpignanais attendent cette salle et j'espère ne pas les décevoir. En attendant l'ouverture de la salle au public, je propose une « Visite de chantier » avant ouverture samedi 25 mai à partir de 11h00. Ainsi, les plus impatients et/ou les plus curieux pourront déjà visiter le site, mais sans toutefois pouvoir grimper.


Tu t'en doutes, une date et une adresse précise font partie des éléments que tout le monde souhaite connaître. Quand penses-tu communiquer ces informations à tes (futurs) clients ?

On peut déjà donner quelques infos. La salle Altissimo Perpignan se trouve au «  Mas Guerido » sur la commune de Cabestany, au sud-est de Perpignan. 


Une bonne occasion pour découvrir la salle Altissimo Perpignan


Organiseras-tu une inauguration avec la « Jet-Set » de la grimpe ?

Une inauguration « privée » est prévue, je tiens bien évidemment à «marquer » l'événement, mais surtout à remercier tous les acteurs qui ont permis à ce projet de voir le jour et bien évidemment le monde sportif sera représenté.